Le mot du producteur

Je n’ai rencontré Amélie van Elmbt qu’après le tournage de son film. Elle n’était pas parvenue à trouver de financement extérieur mais avait réussi à convaincre les acteurs et les techniciens à travailler dans le cadre d’un budget très modeste.

Elle a écrit et réalisé un film sensible et crédible sur le thème éternel du dilemme amoureux dans un style contemporain et lumineux.

Alice et David expriment, sous la direction d’Amélie, les états d’âme de leur âge, entre adolescence et âge adulte, et de leur époque. A vingt-et-un ans et au vingt-et-unième siècle, il est facile de trouver le partenaire d’un soir mais difficile d’exprimer un sentiment d’engagement…

Immédiatement après avoir visionné son travail, j’ai proposé à Amélie de poursuivre avec elle, et à dépenser mon énergie pour que son film existe et puisse être montré.

La sélection par l’ACID dans le cadre du Festival de Cannes 2012 et les réactions des premiers spectateurs confirment que nous ne sommes plus seuls.

J’espère que vous partagerez notre enthousiasme.

Frédéric de Goldschmidt
1er mai 2012